девушка клёвого немца
elle fumait trop.elle fumait autant qu'elle parlait. elle parlait d'elle meme. parlait sans rien dire.
evidemet elle le savait, on sait aussi que cela lui donnait mal a la tete. parler et fumer.
elle n'etait pas productive. elle voulait tellement de choses, enfin devenir une telle personne, mais cela restait dans les simples envies.
elle en avait pleins.elle ne fesait pas grandes chose pour y parvenir, pour devenir cette personne, pour realiser ses envies.
elle avait beaucoup de fantasmes, idoles, des phrases cultes qui lui correspondaient pas. cela l'ennervait, la rendait malade, triste, desepere.
elle se voyait de loin, elle s'aimait pas comme ca. elle detestait flaubert pour madame bovary, pour cette image qui etait aussi la sienne.
elle vivait a travers le images, les phrases, les lignes, les histoires, les cadres, des autres. elle les detestait pas, elle n'etait pas jalouse, mais elle le voulait
a tout prix. finalement le prix n'etait pas si haut et si impossible, c'etait d'avancer, d'arreter vivre a travers les autres, mais a travers elle meme, elle etaitt motivee pourtant, mais paradoxalement, elle avait pas d'ambition. elle etait tres paresseuse, fausse, son paraitre lui correspondait pas. c'etait une imitation de vie et des envies.
mais elle mentait pas, enfin ce qu'elle croyait. elle etait tres ouverte et facile a cerne.
tres chaleureuse vers les autres, elle aimait enormement son entourage, mais elle voulait l'avoir au mieux. elle voulait pas seulemnt pouvoir s'amuser, mais de pour s'exprimer. oui, malgre le fait qu'elle parlait sans arrets et on se moquait d'elle a cause de ca, elle pensait pas etre comprise.
elle voulait qu'on lui apprene des choses, qu'on lui parle de ce qu'elle connaissait pas, elle voulait savoir.
on croyait qu'elle etait egoiste, oui elle l'etait mais mais pas completement. elle se bloquait tellement sur ses defauts a elle, qu'elle aimait pas les gens ayant les meme.
elle voulait etre interessante pour etre attirante pour etre envie, pour etre au bout de langues de tout le monde.
comme vous pouvez le deviner elle l'etait pas.

elle etaitsuperficielle et naive,souvent effrayee.sans vouloir se rabesser, elle se donnait une mauvaise image elle meme. on voulait la sauver, mais cela fut trop tard et contre sa volonte.